Le duo voix/piano Quasi Una Fantasia propose une musique quelque peu informelle (cfr Adorno) qui se nourrit des expérimentations de John Cage (électronique, toy piano,…).

Avec aussi la voix du maître comme présence/absence qui nous parle du silence et du bruit du monde…

Son Aria de 1958 (non chanté par Christina Van P lors de cette soirée), œuvre majeure de la Nouvelle Vocalité créée par Cathy Berberian, demeure d’ailleurs une des grandes références de la soprano de Quasi Una Fantasia !

Compositions originales
Christina Van Peteghem, voix, Pierre-Jean Vranken, instruments

Share